Regards sur la condition juive PDF

Peu respectée dans les courants juifs progressistes, regards sur la condition juive PDF est très importante pour le judaïsme orthodoxe. Proverbes 11:2 :  la sagesse est avec les humbles.


Selon l’auteur lui-même, cet essai a une double ambition. D’une part, il s’efforce d' » évoquer tous ces hommes et toutes ces femmes qui ont souffert d’être juifs, se sont haïs ou se sont voulus juifs, mais n’ont pas pu « se créer », se réaliser en tant que juifs « . D’autre part, il entend  » restituer les efforts patents et obstinés des autres juifs, célèbres ou non, prophètes ou mendiants, qui ont assumé leur identité juive et sont morts pour que le judaïsme vive et habite d’autres consciences « . Cependant, si ce livre aussi profond que lucide parle de toutes les tentations qui, tout au long de ce terrifiant XXe siècle, ont guetté et bouleversé la conscience juive, principalement en France et en Allemagne, ce n’est pas, comme le précise Gilles Zenou,  » pour les juger ou les prévenir, mais pour que chaque juif sache quelles sont ces tentations et que chaque jour se poursuit la lutte de Jacob avec l’ange « . Telle est en effet la signification de cette  » phénoménologie de la condition juive en Occident au XXe siècle « , comme l’appelle son auteur : elle ne retrace pas l’histoire du peuple juif, mais s’attache à décrire, sur un plan philosophique et littéraire, les étapes existentielles que traverse l’homme juif, principalement telles qu’elles apparaissent à sa conscience, telles que son regard les saisit et les interprète à chaque fois. Elle tente de  » faire varier  » les très nombreuses figures que la condition juive a pu prendre à ses yeux et d’en dégager les principaux invariants, afin de comprendre, sur une base à la fois historique et anhistorique, l’essence de la judéité. Toutefois, écrit Gilles Zenou, cette herméneutique et cette mise en perspective des regards portés sur la condition juive  » ne postule pas de savoir absolu, ni une fin de l’histoire. Le dernier mot n’est jamais dit, comme le crient tous les prophètes qui ont sans cesse affirmé que le monde est un théâtre vivant où s’affrontent deux inconnus, l’homme et Dieu, et qu’être juif, c’est se faire juif, naître contre les idoles, se créer contre les règnes qui pétrifient la vie et veulent figer l’histoire « 

Lévitique 18:19 :  Lorsqu’une femme est dans son isolement d’impureté, n’approche pas pour découvrir sa nudité. Deutéronome 23:10 :  Quand tu marcheras en corps d’armée contre tes ennemis, tu devras te garder de toute mauvaise chose. D’autre part, Deutéronome 23:10 est souvent cité à l’appui de mises en garde strictes contre les pensées impudiques. Elle a en revanche été abandonnée par les courants non orthodoxes, qui la jugent désuète et inadaptée aux mœurs actuelles. La femme est, contrairement à l’homme, sujette aux menstrues et écoulements sanguins après l’accouchement. L’homme est, quant à lui, souvent décrit comme un être incapable de maîtriser ou faire face à ses pulsions. La femme s’astreindrait donc à des règles de tsniout plus exigeantes afin d’aider l’homme à ne pas faillir.

Article détaillé : Sexualité dans le judaïsme. Des opinions nombreuses et diverses ont été émises au sein du judaïsme sur la sexualité. La tenue vestimentaire comportant des failles : Ce mode vestimentaire est interdit parce qu’il peut amener les hommes à voir des parties du corps féminin qui doivent être couvertes. Une encolure trop ouverte, un habit transparent, un chemisier, une robe ou une jupe trop moulants, une jupe ou des manches trop courtes, et la chevelure découverte d’une femme mariée, rentrent tous dans cette catégorie. Une manière de s’habiller ostentatoire : Les vêtements ostentatoires suscitent une attention exagérée sur la femme ou la jeune fille.