Shankara, Ibn ‘Arabi et Maître Eckhart: La Voie de la Transcendance PDF

Le Livre de la consolation divine. Il commente les Sentences de Pierre Lombard à Paris en 1293-1294, comme l’usage dans les universités de l’époque. En 1307, Eckhart est Vicaire général de la province de Bohême. En shankara, Ibn ‘Arabi et Maître Eckhart: La Voie de la Transcendance PDF, une enquête disciplinaire traduit les premiers soupçons sur son orthodoxie.


Le sommet de la quête mystique et la réalisation de la transcendance sont-ils une seule et même chose, ou y a-t-il autant de sommets qu’il y a de religions ? Pour répondre à cette question fondamentale, l’auteur analyse en profondeur, et selon des critères soigneusement définis, l’essentiel des enseignements de trois mystiques majeurs, éminemment représentatifs de leur tradition : Shankara pour l’hindouisme, Ibn Arabi pour l’islam et Maître Eckhart pour le christianisme. Au terme d’une comparaison minutieuse, sa conclusion est qu’il est justifié de parler d’une seule essence transcendante de réalisation spirituelle, quel que soit le point de départ religieux. Sans doute, en dépit de remarquables similitudes, la structure formelle et la délinéation extérieure des conceptions en tant que telles peuvent-elles diverger selon les voies envisagées, mais leur contenu, à l’image de l’absolue Unité de la Réalité qu’il vise, ne peut être qu’un. L’auteur nous propose ensuite une critique raisonnée de diverses mésinterprétations réductionnistes et typiquement modernes du phénomène de la transcenclance. Extrêmement précieux par la qualité de son approche comparative, ce livre satisfait à la fois aux exigences du témoignage spirituel le plus authentique et de la recherche universitaire la plus rigoureuse.

Deux dominicains dénoncent en 1326 certaines de ses propositions à l’Inquisition. Chaque proposition a été ou réfutée ou replacée en son contexte par Maître Eckhart dans le dernier texte que nous possédons de lui. La date et le lieu exacts du décès d’Eckhart ne sont pas connus avec certitude. On suppose qu’après avoir répondu à ses détracteurs à Cologne en 1327, il a entrepris courant 1328 de se rendre à Avignon pour affronter son accusation devant le pape.

De rares archives consignent ce voyage. Des documents relatifs au procès d’Avignon conservés à la Bibliothèque Vaticane suggèrent tout de même, mais pas explicitement, qu’il se présenta devant Jean XXII. En 1992, la demande de réhabilitation de Maître Eckhart soumise par le Chapitre général dominicain aboutit à un jugement déclarant que sa réhabilitation n’a pas lieu d’être. L’enseignement spirituel de Maître Eckhart est formulé à partir d’une invitation au détachement de « tout ce qui n’est pas Dieu », selon une expression qu’il emploie souvent.