Sociétés & Représentations, N° 31, Avril 2011 : Le spectaculaire à l’oeuvre PDF

Orthographe basque pour les territoires du Pays basque sociétés & Représentations, N° 31, Avril 2011 : Le spectaculaire à l’oeuvre PDF. En basque, le nom du pays est aussi étroitement lié à celui de sa langue.


A rebours des discours sur les méfaits de la spectacularisation, ce dossier revient sur l’évolution contemporaine du spectaculaire, de la fin du XIXe au XXIe siècle. Il est envisagé ici dans la pluralité de ses formes et de ses effets : quels ressorts sensibles suppose et active le spectaculaire ? Quelles sont les modalités d’action de ses producteurs ? Quelle place tient le spectateur ? Le spectaculaire apparaît là comme un outil précieux pour penser la fabrique des phénomènes culturels.

Les deux termes ont donc une portée différente. Euskal Herria  est une notion plus géographique et culturelle, alors que  Euzkadi  est une notion politique : elle désigne la nation basque. La carte linguistique des  sept provinces basques  de Louis Lucien Bonaparte en 1869. Longtemps le royaume de Navarre fut l’expression la plus aboutie de la souveraineté du peuple basque. Pays des Basques  est utilisée pour désigner des espaces d’étendue variable peuplés de Basques. Comme pour les formes françaises, on désigne ainsi les régions peuplées de Basques. Une telle description géographique demeure isolée.

On pourrait aussi définir le Pays basque à partir d’un critère purement linguistique, et en retirer notamment le sud de l’Alava et de la Navarre. Bayonne, ni Pampelune, ni Bilbao ne sont basques . Le Pays basque de Georges Viers, publié en 1975. En revanche une partie significative de l’opinion publique espagnole et particulièrement navarraise refuse d’admettre la pertinence de ce concept de  Pays basque . La Navarre, dont la partie sud n’est plus bascophone, est l’objet d’un sentiment d’identité régionale particulièrement marqué — à tel point qu’on parle de navarrisme. La conception extensive du territoire basque qui est l’objet de cet article n’est pas dépourvue de cohérence : ainsi délimité, le Pays basque est simplement la réunion des sept provinces qui contiennent des locuteurs du basque. Pour Barbara Loyer, la formation sociale du territoire va de pair avec l’évolution de l’identité basque.