Sous l’empire de Joséphine PDF

Jacques-Louis David, The Coronation of Napoleon edit. Le Sacre sous l’empire de Joséphine PDF Napoléon, musée du Louvre. L’œuvre est commandée oralement par Napoléon Ier en septembre 1804. David commence sa réalisation le 21 décembre 1805 dans l’ancienne chapelle du collège de Cluny, près de la Sorbonne, qui lui sert d’atelier.


Joséphine, première femme de Napoléon dont elle a partagé la vie pendant 10 ans, est restée dans la mémoire collective comme l impératrice des Français. Soucieuse de préserver un cadre de vie intime, la Malmaison, sans s y enfermer, elle est en relation avec les meilleurs artistes de son temps – peintres, sculpteurs, orfèvres et ébénistes – et anime ainsi une véritable vie culturelle. Elle est également en rapport constant avec les sociétés civiles et militaires françaises et européennes.

David vient d’être nommé premier peintre de l’empereur. Il est chargé par Napoléon de réaliser quatre tableaux de cérémonie relatant les grandes étapes de la cérémonie : L’intronisation, le sacre, La Distribution des aigles et l’arrivée à l’hôtel de ville. La cérémonie du sacre est organisée par un ancien élève de David, Jean-Baptiste Isabey, qui réalise aussi le livre du Sacre. Le tableau est parcouru par plusieurs lignes directrices et reprend les règles du néoclassicisme. L’une des principales est celle qui passe par la croix et qui a une orientation verticale. Tous les regards semblent converger vers Napoléon qui est au centre de la composition.

Un axe diagonal va du pape à l’impératrice. Pour ce sacre, la cathédrale fait l’objet d’une grandiose mise en scène : un décor par plaquage est rajouté dans l’édifice, assez endommagé, pour lui redonner un aspect plus solennel et masquer le style gothique jugé vieillot. Des rideaux et tentures aux abeilles d’or recouvrent les murs et les piliers, la pierre disparaît sous du carton imitant le marbre, un voile cache la voûte de la cathédrale. La scène se déroule le 2 décembre 1804, dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Or les sacres des rois de France avaient lieu habituellement à la cathédrale de Reims. Elle reçoit la couronne des mains de son mari, et non du pape. Napoléon portant un diadème et un voile sur la tête, est placée trônant au centre de la loge principale, entourée de ses dames d’honneur et de ses chambellans.