Souvenirs d’outre-monde : Histoire d’une naissance (Littérature Française) PDF

La statue du commandeur d’Anna Chromý à l’entrée du théâtre des États à Prague où eut lieu la première représentation de Don Giovanni en 1787. Dame blanche souvenirs d’outre-monde : Histoire d’une naissance (Littérature Française) PDF sommet d’une tour.


 » Depuis que traîne en moi l’idée d’écrire ma mémoire, il m’est arrivé par intervalles oppressants, la nuit, d’avoir la sensation de dormir ma vie passée… Il m’a été ainsi donné de rêver une grande part, souvent obscurcie jusqu’alors, de mon enfance ; ou de me revoir marchant en compagnie de James Joyce, à Paris, par un clair et chaud après-midi d’avril, vers le pont de la Concorde ; ou bien, tard une nuit de vent sans lune, avec Samuel Beckett, le long de la rivière Liffey, vers la masse madréporique et plus noire du Phoenix Park de Dublin. Parfois, il n’y manque pas même la parole… « 

Évoquant ses amitiés, ainsi que les passions et les égarements des années vingt et trente, Georges Belmont brosse un tableau magistral d’une époque légendaire et de quelques hommes qui l’ont illustrée : Joyce et Beckett, mais aussi André Gide, Jean Paulhan, Roger Vailland, Robert Desnos…

Illustration du roman Le Château des Carpathes de Jules Verne paru en 1892. Apparition fantomatique lors du Festival d’Angoulême 2013. Un fantôme est une apparition, une vision ou une illusion, interprétée comme une manifestation surnaturelle d’une personne décédée. Les fantômes peuvent prendre un nom spécifique en raison de leurs origines et de leurs caractéristiques, tels les lémures romains ou les wilis slaves.

On qualifie souvent de  fantôme  le phénomène connu sous le nom de poltergeist, ou  esprit frappeur , qui se manifeste par des bruits et des déplacements inexplicables d’objets, et qui est généralement lié à la présence d’un enfant perturbé, mais n’implique pas de lien avec un défunt. Le terme  fantôme  est fréquemment associé à d’autres formes d’apparitions, telles qu’auto-stoppeuse fantôme, vaisseau fantôme ou dirigeable fantôme. Le nom  fantôme  dérive du grec ancien φάντασμα, transcrit en phantasma en latin. Ses origines sont identiques à celles de fantasme.

Selon le professeur Charles Richet :  les fantômes, sauf de rarissimes apparitions d’animaux, ont une forme humaine, vêtus des vêtements qu’ils portaient à l’époque de leur vie terrestre. La tradition voudrait que les apparitions soient vêtues de blanc, au motif probable que les défunts reviennent, assez logiquement, enveloppés dans le linceul dans lequel ils ont été inhumés. En fait, toutes les tenues ou presque sont recensées, à l’exception notoire de la nudité qui est rarissime. Les revenants revêtent le plus souvent le costume qu’ils portaient habituellement de leur vivant. Il semble que l’opinion de nombre de personnes pourrait se résumer à la savoureuse réponse de Madame du Deffand :  Est-ce que je crois aux fantômes ? Depuis la nuit des temps, la plupart des traditions, des religions et des philosophies considèrent que l’être humain est composé d’un corps mortel et d’une âme immortelle ou encore, d’un corps, d’un esprit et d’une âme. Le thème de morts revenant hanter les vivants est aussi ancien qu’universel.

Le bâ égyptien possède la faculté de se manifester sur le plan terrestre pour venger le défunt. Gravure d’Henry Justice Ford, vers 1900. Athénodore s’installe dans la maison et attend l’arrivée du fantôme. Arrivé dans la cour de la maison, il s’évanouit tout à coup aux yeux du philosophe. Celui-ci marque le lieu où il a disparu par un amas d’herbes et de feuilles. Le lendemain, il va trouver les magistrats et leur demande de faire fouiller en cet endroit. Hantises et apparitions sont des évènements qui sont signalés en tous temps et en tous lieux, non seulement chez les grecs et les romains de l’antiquité, mais aussi dans toute l’Europe médiévale, et ce jusqu’à nos jours.