Sur le bassin d’Arcachon à l’époque de Napoléon III PDF

Grâce à l’essor économique de la région, liée sur le bassin d’Arcachon à l’époque de Napoléon III PDF l’exploitation de la forêt des Landes, les grands familles vont établir leur lieu de villégiature estivale sur  la Côte , comme on commence à dire. Le littoral des Alpes-Maritimes a été le premier à être baptisé  Côte d’Azur  en 1887. En 1905, le journaliste, reporter et poète Maurice Martin donne aux rivages de la côte Aquitaine le nom de  Côte d’Argent , expression inspirée des reflets argentés en surface de l’océan Atlantique.


Ce nouveau concept remporte l’approbation de l’assistance. Diffusé avec succès, il est repris par photographes et affaires commerciales. Anglet sera quant à elle renommée Côte basque. 70, une mission interministérielle créée par décret du 20 octobre 1967, se voit confier l’aménagement touristique de l’ensemble de la côte aquitaine, en prenant exemple sur celui qui était en cours sur le littoral du Languedoc-Roussillon. De nos jours, l’appellation  Côte d’Argent  tend à perdre un peu de sa force au profit de côte aquitaine ou côte landaise.

Bien que l’on considère souvent de nos jours que la Côte d’Argent se termine au sud à l’endroit où commence la Côte basque, certains auteurs estiment que la Côte d’Argent se prolonge jusqu’à l’embouchure de la Bidassoa. Côte d’Argent, vue aérienne du littoral dans le Médoc. On distingue tour à tour : la forêt des Landes, la station balnéaire de Lacanau, le cordon dunaire, la plage, l’océan. Article détaillé : Tourisme dans les Landes. La côte sableuse se termine au niveau de la grotte de la Chambre d’Amour à Anglet.

Passé ce lieu, la plage change radicalement d’aspect, les rochers remplacent le sable fin des Landes de Gascogne, c’est le début de la Côte basque. Côte d’Argent est le nom d’un gâteau roulé local du littoral aquitain, inventé par André Carrau, fait de génoise, de meringue italienne, de crème au rhum et de pignons. La linaire à feuilles de thym est endémique du littoral aquitain. Côte Aquitaine dans le cadre de l’étude stratégique de gestion du trait de côte.