Sur les traces de Gilles de Rais dit Barbe Bleue PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Sur les traces de Gilles de Rais dit Barbe Bleue PDF article est une ébauche concernant l’histoire. Il sert souvent à marquer les interdits vis-à-vis de moments ou de lieux considérés comme dangereux, en particulier par rapport à la nuit.


Un croque-mitaine peut se dissimuler aux abords d’un cours d’eau ou d’un étang, afin de noyer les imprudents. Les croque-mitaines existent dans l’imaginaire de tous les pays. La plupart des dictionnaires étymologiques éludent la question ou mentionnent simplement  origine obscure . Parmi les étymologies qui sont proposées, aucune n’est véritablement convaincante. Mitaine  pourrait dériver de l’ancien français mite, qui signifie  chat . Le  croque-mitaine  renverrait alors à la menace d’une gifle.

Les traditions religieuses ont très tôt donné naissance à un personnage qui, à dates établies, vient récompenser les enfants sages. En Europe, il s’agit essentiellement de saints comme Nicolas de Myre. Chaque terme désignant cette notion semble avoir des caractéristiques particulières qui excluent toute synonymie parfaite. Par exemple, l’anglais bogeyman et le terme québécois bonhomme sept-heures indiquent que cette créature a au moins une apparence vaguement humaine. Quant au terme père Fouettard, il semble indiquer une prédilection particulière à fouetter. France et d’autres pays d’Europe tandis qu’au Québec, il s’appelait parfois Babou et menaçait d’attaquer en groupe durant la nuit.

L’origine du nom est sujette à controverses. Dans l’île de Wight, Mum Poher est un esprit menaçant. Boggelmann : Parfois on dit qu’il s’agit d’esprits maltraités et qui sont pour cette raison devenus méchants. Ils aiment à jouer des tours mais en général ne sont pas trop dangereux. Der Schneider : Quand les enfants continuaient trop longtemps à sucer leur pouce on leur racontait l’histoire du Daumenlutscher, qui s’obstinait dans cette mauvaise habitude et dont, en punition, le tailleur venait couper les pouces.

L’Homme au Crochet : munis d’ongles démesurés, ou d’un crochet, il attrape les enfants par la jambe. Spètin : se cache dans le brouillard et les lieux sombres. Djihan Djambot, lui aussi noie les imprudents. Grand-Mé aux Rouges Dés : ou la grand-mère aux dents rouges. Alsace Hans Trapp qui accompagnait le Christkindel. Le second récompensait les enfants sages et le premier punissait les enfants désobéissants. Les Nòchtgròbbe, corbeaux de la nuit censés attaquer les enfants s’ils restent dehors trop tard.