Tahiti et l’aviation: Histoire aéronautique de la Polynésie française PDF

La vocation tahiti et l’aviation: Histoire aéronautique de la Polynésie française PDF d’Air Tahiti est le transport aérien régulier entre les îles de Polynésie française. Toutefois, la compagnie assure d’autres activités en rapport avec le domaine de l’aérien. La compagnie assure les échanges de nature administrative, scolaire et médicale entre Tahiti et les îles, contribuant ainsi à l’aménagement du Territoire.


Remplis qu’ils sont de pirogues circulant à travers les diverses espaces des deux, d’esprits ailés et de messagers des dieux disposant de l’arc-en-ciel pour leurs déplacements terrestres ou intersidéraux, les récits légendaires de la Polynésie française avaient assez bien préparé leurs auditeurs aux exploits de la navigation aérienne des envahisseurs blancs. Nous avons réuni ici quelques documents d’histoire. Ils permettent de fixer les différentes étapes qui jalonnèrent la route malaisée et cahotante de l’implantation d’un réseau aérien en Polynésie française. Route qui s’est soudain trouvée ouverte et dégagée lors de l’installation des colons de Mururoa – à quelque chose malheur est bon ! – et plaise aux dieux que la Polynésie connaisse de nombreuses retombées aussi bénéfiques ! Hormis donc l’éventualité de perturbations politiques, il est certain que les choses vont maintenant aller plus vite. La lecture de ce petit ouvrage ne manquera sans doute pas de faire sourire celui qui aurait la curiosité d’en tourner les pages aux alentours de l’an 2000.

Pour satisfaire des demandes ponctuelles et spécifiques, Air Tahiti propose également l’affrètement de ses appareils pour le transport de personnes ou de marchandises. Pour ces dernières, certains ATR peuvent être reconfigurés en version cargo. La cabine est alors démontée, les sièges enlevés pour permettre l’emport des colis. La maintenance des aéronefs d’Air Tahiti est effectuée au Centre Technique de la compagnie. Le programme d’entretien est basé sur un cycle de base de 400 heures de vol pour les ATR. Sa compétence est reconnue par le constructeur et les compagnies de la région. Air Tahiti assure en effet ponctuellement d’importantes opérations de maintenance sur les ATR d’autres compagnies du Pacifique.

Air Tahiti assure l’assistance des compagnies aériennes internationales qui desservent l’aéroport de Tahiti-Faa’a, en réalisant notamment pour leur compte : l’enregistrement et l’embarquement des passagers et de leurs bagages, la mise à bord des gros porteurs du catering, le nettoyage des cabines, la manutention et la gestion du fret international. Le capital social d’Air Tahiti est de 2 760 000 000 francs XPF. La plus proche de Tahiti, Moorea, se trouve à 17,9 km de Tahiti et est reliée en 7 minutes de vol. Le réseau Polynésien est pour le moins atypique. D’autres aspects entrent également en ligne de compte : longueur et largeur de piste, obstacles, dispositifs de sécurité, dispositifs aéronautiques. Air Tahiti s’appuie sur les moyens de sa filiale Air Archipels pour réaliser les liaisons des îles les plus isolées. La particularité du réseau desservi par Air Tahiti lui a valu d’obtenir la certification ETOPS.

Air Tahiti fut d’ailleurs la première compagnie à obtenir la certification ETOPS sur ATR 72. Le survol de l’eau implique en effet de ne jamais s’éloigner de plus d’une certaine distance de certains aérodromes dits « de dégagement ». Compte tenu de cette contrainte, le trajet de certains vols peut ne pas être linéaire, mais en ligne brisée. ATR 72 d’Air Tahiti arrivant à Totegegie, Îles Gambier. En raison des particularités de son réseau, Air Tahiti a choisi l’ATR, appareil le mieux adapté aux besoins de la compagnie.

Air Tahiti procède régulièrement au renouvellement de ses ATR, afin de maintenir une flotte répondant aux plus récents standards de confort et de performance. Elle s’est dernièrement dotée des nouvelles versions de ces appareils, les ATR 72-600 et ATR 42-600 bénéficiant d’une nouvelle motorisation, d’une cabine repensée et d’un nouveau cockpit. L’histoire d’Air Tahiti est étroitement liée à l’histoire de l’aviation en Polynésie. Distante des continents, la Polynésie fut longtemps tenue à l’écart des routes aériennes.