The Light/La Lumière PDF

Selon la relativité restreinte, la vitesse de la lumière dans le vide est la vitesse maximale que peuvent atteindre toutes formes de matière ou d’information dans l’univers. Dans les communications avec des sondes spatiales par exemple, un message peut the Light/La Lumière PDF de quelques minutes à quelques heures pour atteindre la sonde. La vitesse finie de la lumière limite également la vitesse théorique maximale des ordinateurs, car l’information envoyée de puce à puce prend un temps fini incompressible.


BILINGUAL EDITION (English/French): This isn’t your ordinary Once Upon a Time fairytale. It happened many years ago, and yes, there once was a girl who had to find the answer to a puzzle in order to save her mother’s life, but that’s where the similarities with other stories end. Because in this story, things may not always be what they seem and people may not always be who you think they are, but if you always look for what’s missing, you may discover your own everlasting light in something you hardly ever noticed.

ÉDITION BILINGUE (Anglais/Français): Ceci n’est pas un conte de fée ordinaire. Cela s’est passé il y a bien longtemps, et c’est vrai, il était une fois une jeune fille qui dut trouver la réponse à une énigme pour sauver sa mère, mais les ressemblances aux autres histoires ne vont pas plus loin. C’est parce que dans cette histoire, les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être et les gens ne sont pas toujours tels qu’on le croit, mais si l’on recherche constamment ce qui manque, on découvre sa propre lumière éternelle dans une chose qu’on avait à peine remarquée.

Le nom de cette constante est souvent source de confusion. Il est important de comprendre que la vitesse de la lumière n’est pas une constante physique en soi : elle coïncide avec la constante physique c à condition que les photons aient une masse identiquement nulle et que la propagation s’effectue dans le vide absolu. Par ailleurs, il est nécessaire de définir soigneusement la vitesse dont on parle. Dans le vide, toutes ces vitesses sont égales à la constante c, mais dans un autre milieu, seule la vitesse du front conserve cette valeur. En toute rigueur, la question de la constance de la vitesse de la lumière dans le vide, telle qu’observée par quanta d’énergie transportés par les photons, ne peut être totalement tranchée puisqu’il est théoriquement possible que les photons aient une masse non nulle : les mesures ne peuvent que plafonner cette masse hypothétique et non prouver qu’elle est rigoureusement nulle.

Bref historique Le symbole V a été utilisé pour la vitesse de la lumière par James Clerk Maxwell en 1865. 68 et 138 millions de kilomètres, valeurs toutes fausses. Schéma illustrant la mesure de la vitesse de la lumière par le système de roue dentée de Fizeau. La lumière passe à travers un miroir semi-réfléchissant puis à travers une échancrure de la roue dentée. Elle parcourt une certaine distance, se réfléchit sur un miroir et revient vers la roue qui, entre-temps, a tourné. La première mesure, indépendante d’une autre mesure, est faite par Hippolyte Fizeau, en 1849.

Gustave Froment, avec une roue comprenant 720 dents usinées au centième de millimètre près. Un nouveau progrès est fait par Léon Foucault avec un dispositif à miroir tournant, qui lui permet d’opérer sans sortir du laboratoire. En 1850, il montre que la lumière se déplace moins vite dans l’eau, en accord avec la théorie des ondulations. Ces résultats, compte tenu des intervalles de précision affichés, sont en contradiction avec ceux de Cornu, ce qui donne lieu à une controverse entre scientifiques français et américains. Expérience de mesure de la lumière par Michelson en 1930.

Michelson imagina de faire l’expérience dans le vide. En 1930 il entreprit de faire construire près de Pasadena, un tube en acier d’un mile de long pour y faire une ultime expérience. Il mourut en 1931 sans en voir les résultats. Cependant, elle présuppose encore l’existence d’un modèle expérimental pour l’établissement de la définition de la seconde, dont dépend alors celle du mètre puisque la vitesse de la lumière dans le vide dont dépend aussi cette définition est maintenant établie comme une constante universelle. C’est donc une constante physique fondamentale. Cette valeur est exacte par définition.