Tours et traversées du Massif des Bauges PDF

Cette géographie complexe explique que le Vercors a longtemps manqué d’une réelle unité, les déplacements et échanges économiques se faisant entre le massif et la plaine, plutôt qu’entre les différentes parties du massif. Celui-ci est désormais un site de sports en pleine nature où l’environnement est protégé. Auparavant, il n’tours et traversées du Massif des Bauges PDF utilisé que pour nommer la haute vallée de la Vernaison, dans le canton de La Chapelle-en-Vercors, correspondant approximativement à l’actuel territoire du Vercors drômois. Toutefois, ce sont les géographes Raoul Blanchard et son élève Jules Blache qui, à la fin des années 1920 et au début des années 1930, popularisent ce terme.


Ambiances méditerranéennes des coteaux secs dominant Chambéry, sensations déjà alpines au cœur des hautes-Bauges, ce massif riche de contrastes a su garder une authenticité montagnarde. Ses itinéraires de grande randonnée sont une invitation à la découverte de ses paysages, de ses habitants, de sa nature préservée et de ses produits de terroir. Des tours de 2 à 6 jours, des traversées reliant le lac d’Annecy à Chambéry ou Albertville à Aix-les-Bains, les chemins du Parc naturel régional du Massif des Bauges vous sont offerts. Description de sentiers balisés, entretenus, sécurisés. Adapté à la randonnée de plusieurs jours, sac au dos. L’outil pratique indispensable pour préparer son itinéraire : étapes, hébergements, moyens d’accès… L’expertise FFRandonnée associée aux cartes IGN.

Il est entouré par le massif de la Chartreuse au nord-est, le massif du Taillefer face à la Matheysine à l’est et le massif du Diois au sud. Modèle numérique de terrain du massif du Vercors. Lans-en-Vercors, régions d’Autrans, de La Chapelle-en-Vercors, etc. Du fait de ce relief, plusieurs parties du Vercors sont particulièrement isolées du reste du massif. De ce fait, les habitants doivent redescendre dans la plaine et remonter par une autre route s’ils souhaitent accéder à l’intérieur du Vercors. Le relief particulier du Vercors lui vaut deux surnoms.

Carte topographique avec les régions du Vercors. Les Coulmes, au nord-ouest, ont toujours été la partie la plus boisée du massif. Dans cette région, le Vercors ressemble plus à une montagne qu’à une succession de plateaux, les plis du calcaire urgonien étant plus arrondis. Vercors pour le tourisme, en particulier le ski de fond et le ski alpin. Cette région est très appréciée des Grenoblois pour leurs sorties du week-end. Le Vercors drômois est constitué de plateaux plus petits, mais plus nombreux. Au nord du Vercors drômois se trouvent plusieurs gorges traversées par des routes impressionnantes taillées à même la falaise.

Les plateaux herbeux du Vercors drômois sont utilisés comme alpages en été. Les Hauts-Plateaux du Vercors constituent la zone la plus haute, la plus sauvage et la plus protégée du massif. Cette zone ne comporte aucun résident permanent, aucune route bitumée, et aucun véhicule à moteur n’y est autorisé. Les seules activités économiques sont l’exploitation des forêts selon le modèle de la futaie jardinée et l’utilisation des pâturages comme alpages en été. Sur le pourtour du massif, le parc régional du Vercors recouvre partiellement ou entièrement quatre autres zones géographiques. Le Royans, au nord-ouest, est une région vallonnée vouée à l’élevage et à la culture de noyers. La Gervanne, dans le sud-ouest, est une zone de collines accidentée au pied des plateaux, où l’on trouve de jolis villages.

Le Diois, au sud, correspond à une partie de la vallée de la Drôme autour de la ville de Die. Cette région a un caractère méditerranéen plus marqué, avec des vignobles et des champs de lavande. Le Trièves, à l’est, est un bas plateau vallonné, entre les plus hauts sommets du Vercors et les gorges du Drac. C’est depuis le Trièves que l’on a les plus belles vues du mont Aiguille. Vue du Grand Veymont et du mont Aiguille depuis le sud. Vue des crêtes du Vercors depuis le Grand Veymont.