Travailler auprès des personnes âgées PDF

En pratique : Travailler auprès des personnes âgées PDF sources sont attendues ? Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


Conçu pour les professionnels de plus en plus nombreux qui accueillent, soignent et accompagnent des personnes âgées, cet ouvrage leur permet de s’orienter dans la complexité du champ de la gérontologie sociale. Le réaménagement permanent de l’action gérontologique et sa pluridisciplinarité rendent en effet nécessaire une lecture transversale des savoirs recomposés au bénéfice de l’âge ainsi qu’une synthèse précisant la diversité des acteurs et des structures.
L’ouvrage analyse donc successivement :
– l’environnement professionnel, étude des représentations de la vieillesse, examen des difficultés à coordonner l’action gérontologique, présentation des institutions et des alternatives à l’hospitalisation et à l’hébergement, regard sur l’habitat et le soutien à domicile ;
– les orientations centrées sur la personne avec l’analyse de la notion d’animation qui en découle et la présentation des trois modes d’analyse de la psychologie du vieillissement, médical, psychosocial et psychanalytique ;
– les pratiques de la formation, élément fondamental de la transmission des savoirs gérontologiques ;
– l’actualité et les prospectives gérontologiques, solidarités, politiques intergénérationnelles, l’Europe, la maltraitance, la qualité de vie et la prestation spécifique dépendance.

Travailler auprès des personnes âgées permet de comprendre les enjeux d’une pratique professionnelle centrale alors que les plus de 60 ans représentent près de 10 millions de personnes en France.

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. La sexologie est l’étude de la sexualité humaine et de ses manifestations. Elle étudie tous les aspects de la sexualité, à savoir le développement sexuel, les mécanismes des rapports érotiques, le comportement sexuel et les relations affectives, en incluant les aspects physiologiques, psychologiques, médicaux, sociaux et culturels. Le mot « sexologie » est formé à partir du latin sexus et du grec logos, l’expression signifiant : étude sur le sexe. La création étymologique du terme sexologie est similaire à celles des termes biologie, psychologie, sociologie ou théologie. L’intention est bien de créer un mot qui désigne la science du sexe. Le mot sexologie est apparu en 1911 pour désigner l’étude de la détermination du sexe des enfants avant la naissance.

Après les années 1960, le mot désignera surtout une discipline médicale d’étude des pathologies de la sexualité. Actuellement, le mot sexologie tend à désigner une science structurée, ayant pour objet l’étude globale de la sexualité. Article détaillé : Histoire de la sexologie. Les principaux pionniers sont Richard von Krafft-Ebing, Havelock Ellis, Bronisław Malinowski et Sigmund Freud.

La sexologie ne s’est réellement développée auprès du grand-public qu’au moment de la période historique et sociologique de la révolution sexuelle des années 1960-1970. Initialement, la sexologie concernait surtout les troubles de la sexualité. Ce n’est que récemment que la sexologie tend à étudier l’ensemble des faits sexuels des animaux et des humains. L’objectif de la sexologie est, a priori, l’étude scientifique de la sexualité, tant animale qu’humaine. Son champ d’action devrait être l’étude de toutes les caractéristiques et faits sexuels des organismes sexués. Mais, pour des raisons sociologiques et historiques, le champ de la sexologie contemporaine se limite à la sexualité humaine, et, principalement, à ses aspects pathologiques.