Un Inca platonicien : Garcilaso de la Vega 1539-1616 PDF

Le système politique actuel repose sur la Constitution de 1993. Depuis 2002, le Pérou a un Inca platonicien : Garcilaso de la Vega 1539-1616 PDF divisé en 24 départements et un important processus de décentralisation a été mis en place. Lorsque des aventuriers espagnols les ont parcourus en 1522, les territoires du chef local étaient la partie la plus méridionale du Nouveau Monde.


Quel est le lien entre les Incas du Pérou, le temple du roi Salomon, les utopies solaires de Platon, les spéculations d’un rabbin ibérique, les Romains, le socialisme et les projets messianiques ? L’œuvre de l’Inca Garcilaso de la Vega dévoile ces connexions. Né en 1 539 dans la tourmente de la conquête du Pérou, d’une princesse péruvienne et d’un conquistador apparenté à des Grands d’Espagne, Garcilaso passe ses vingt premières années dans un pays déchiré par la violence, avant de s’installer définitivement en Andalousie. C’est dans cette région marquée par le triple héritage chrétien, maure et juif, qu’il rédigera dans un castillan éblouissant une œuvre destinée à réhabiliter les Indiens d’Amérique, notamment les Incas du Pérou, et qui servit de modèle aux révolutionnaires des temps modernes. Ce livre analyse la complexité des emprunts littéraires et politiques ainsi que les identifications et les rejets d’un homme considéré comme le  » métis exemplaire « , tiraillé entre plusieurs identités conflictuelles. Homme du déracinement, de l’errance et de la mélancolie, Garcilaso réussit à inscrire les Incas des Andes dans l’histoire universelle, livrant de son peuple une image exceptionnelle qui a perduré jusqu’à nos jours.

Le nom est rapidement passé dans le langage courant de l’époque pour désigner un territoire légendaire situé tout au sud de l’isthme de Panama. Par la suite, Francisco Pizarro et ses hommes lors de l’occupation de l’empire inca en 1532 emploieront le nom Pérou pour désigner les nouvelles terres conquises. Le plus ancien document juridique attestant la dénomination Pérou est la Capitulation de Toledo rédigée en 1529. Les premiers documents historiques présentent diverses graphies du mot Perú : Virú, Berú ou Pirú. Durant quelques décennies, ces diverses formes coexistent et sont employées d’une manière interchangeable, parfois dans le même texte. Durant la période archaïque tardive, les premiers villages et organisations sociales complexes apparaissent. Vase portrait Moche, musée du quai Branly, Paris.

L’effondrement de la culture Chavín ira de pair avec l’affirmation de pouvoirs régionaux, caractérisés par un relatif isolement local. Chaque région abrite alors de petites entités politiques qui adoptent leurs propres modèles de développement culturel, n’ouvrant leurs frontières qu’aux échanges commerciaux. Articles détaillés : Civilisation inca et Empire inca. La période impériale, aussi appelée Règne des belligérants, succède au déclin de la civilisation Huari, dernière entité politique régionale. Divers États locaux qui tentent de dominer politiquement et parmi ces États, nous retrouvons la culture Chimú, la culture Chanca, la culture Chincha et enfin, la plus célèbre, la culture Inca. Il aboutit à accomplir l’unité d’un si vaste empire grâce à trois mesures principales.

En même temps, il créa une élite capable de l’assister dans son œuvre : les curacas. Pour faciliter la transmission des ordres et le renseignement sur l’état des provinces, on établit un système de  chasquis  ou  coureurs messagers , qui parcouraient les chemins de l’Empire. Lorsque les troupes de Francisco Pizarro arrivèrent en 1531, l’Empire inca était déchiré par une guerre civile. Les Espagnols instituèrent le système de l’encomienda : les Amérindiens devaient payer un tribut, dont une partie allait à Séville. Les encomenderos étaient chargés également de les christianiser. Au niveau local, les encomenderos étaient maintenant sous l’autorité des curacas. Les villes Incas reçurent des noms catholiques et furent reconstruites selon le modèle espagnol.

Elles comportaient une place centrale et une église ou cathédrale en face d’un bâtiment officiel. Quelques villes, telle Cuzco, gardèrent leurs fondations d’origine incas. Certains sites incas, tel Huánuco Viejo, furent abandonnés au profit de villes à plus basse altitude. Après l’établissement de la vice-royauté, le Pérou devint l’une des premières sources de la richesse pour l’Espagne. Lima abritait une université et était la principale place forte de l’Espagne sur le continent américain.