Urbanisme et inondation : outils de réconciliation et de valorisation PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Le Cher est une rivière du centre de la France et un affluent gauche de la Loire. Au haut Moyen Âge, le Cher est appelé Caris par Grégoire de Tours, Cares urbanisme et inondation : outils de réconciliation et de valorisation PDF Venance Fortunat, tous deux au VIe siècle.


Les publications se multiplient sur la question du risque d’inondation car aujourd’hui comme hier, la société contemporaine affronte la même contradiction : une demande sociale de sécurité de plus en plus forte dans une société dont le développement génère en permanence de nouveaux risques et qui s’expose de plus en plus. Dans ces conditions, comment inciter les communes concernées à se tourner vers des alternatives plus durables, comme la réduction de la vulnérabilité, à mettre en place des plans de gestion des risques ambitieux, à créer de nouveaux procédés, à développer de nouvelles techniques, à sensibiliser largement le public ? Aussi, s’il semble impossible d’agir de manière certaine sur les processus naturels, il est possible de réduire la vulnérabilité des personnes et des biens exposés aux risques d’inondation par la création progressive d’un cadre législatif et réglementaire adéquat mais aussi en intégrant le risque dans les politiques urbaines, par le recours à la planification et par une meilleure organisation de la sécurité des biens et des personnes et plus globalement des territoires. L’évolution des rapports entre l’urbanisation et les inondations a connu un retournement spectaculaire dans les deux dernières décennies : on est passé de l’illusion de la maîtrise totale des risques, au cours des Trente Glorieuses, à la prise en compte et même à la valorisation des zones inondables dans l’aménagement urbain. C’est justement ce que cet ouvrage souhaite illustrer.

Il est admis que ce nom est forgé sur la racine préceltique  »’kar »’ signifiant pierre. De 1940 à 1943, la ligne de démarcation suivait cette rivière sur environ 120 kilomètres. La galerie du château de Chenonceau a ainsi permis des passages clandestins vers la zone sud. Le bassin versant de la rivière est à cet endroit de 13 920 km2, soit près de la totalité de ce dernier. Le Cher est une rivière moyennement abondante. Le quartier des Rives du Cher. Ces travaux, lancés avec le soutien actif de Jean Royer, alors maire de la ville, ont été un temps le plus grand chantier urbain d’Europe : le cours de la rivière a été détourné, parfois à une distance de 500 mètres du cours initial, sur près de cinq kilomètres.

Urbanisme et inondation : outils de réconciliation et de valorisation – Les quartiers des Rives du Cher à Tours, Septentrion, 2014, 117-122 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 30 octobre 2018 à 18:28. Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Le Cher est une rivière du centre de la France et un affluent gauche de la Loire. Au haut Moyen Âge, le Cher est appelé Caris par Grégoire de Tours, Cares par Venance Fortunat, tous deux au VIe siècle. Il est admis que ce nom est forgé sur la racine préceltique  »’kar »’ signifiant pierre. De 1940 à 1943, la ligne de démarcation suivait cette rivière sur environ 120 kilomètres. La galerie du château de Chenonceau a ainsi permis des passages clandestins vers la zone sud.